PaysafeCard revient sur les casinos en ligne

Si vous êtes un joueur de casino gratuit sans depot, vous avez sûrement entendu parler du retrait de la méthode de paiement PaysafeCard des casinos en ligne français. En effet, ces derniers ont dû abandonner cette solution de dépôt qui était pourtant très appréciée des joueurs dans la mesure où elle leur offrait une praticité sans égale mais également une sécurité absolue. Face au retrait de PaysafeCard le mois dernier, certains casinos ont décidé de proposer une nouvelle solution de paiement à leurs joueurs avec Cashlib, une solution qui, semble-t-il, a déjà séduit un certain nombre de joueurs.

Cependant, si vous préfériez PaysafeCard, vous serez ravis d’apprendre que cette solution vient d’être réintégrée sur les casinos en ligne français depuis quelques jours. En effet, les sites de casino sans depot Lucky31, DublinBet et Extra ont choisi de proposer de nouveau cette méthode de paiement qui est donc désormais accessible sur ces plateformes. Aussi, l’absence de PaysafeCard sur les casinos en ligne français n’aura duré qu’un seul le mois. Comme auparavant, pour pouvoir déposer votre argent sur les casinos en ligne avec PaysafeCard, il suffira simplement de sélectionner cette solution lorsque vous choisirez d’effectuer un dépôt.

La procédure est donc la même et reste tout aussi simple qu’auparavant. Cependant, il faut savoir que de nombreux casinos en ligne ont profité de l’absence de PaysafeCard pour offrir des promotions sur la méthode de paiement Cashlib en proposant un bonus de 100% sur votre premier dépôt de cinq euros, soit une offre de cinq euros supplémentaires. Cette offre promotionnelle est proposée jusqu’au 31 octobre prochain, alors n’hésitez pas à en profiter, même si vous êtes un inconditionnel de PaysafeCard !

BforBank modifie ses offres promotionnelles

On assiste à une véritable bataille entre les banques en ligne avec des offres commerciales de plus en plus alléchantes. La dernière en date a été formulée par la banque en ligne BforBank qui propose 160€ offerts pour l’ouverture d’un compte courant. Cependant, cette offre est réservée aux clients BforBank qui ont déjà souscrit un compte mais qui voudraient ouvrir un compte épargne.

Un partenariat avec la FNAC

Pour cela, l’entreprise propose une prime de 80€ mais également d80€ de bons d’achat FNAC, qui sont valables dans tous les magasins de la marque mais aussi sur son site internet. Cette offre qui est valable jusqu’au 31 octobre est donc assez novatrice dans la mesure où encore aucune banque en ligne ne s’était associée à un site e-commerce afin de renforcer son offre de bienvenue. Cela démontre bien que les banques en ligne sont prêtes à toutes les ingéniosités commerciales afin d’attirer de nouveaux clients mais également de dynamiser leur parc de clients existants. BforBank s’est en effet spécialisée dans la mise en place de promotions internes qui sont réservées spécialement à leurs clients afin de les inciter à souscrire de nouveaux produits. Quoi qu’il en soit, si vous désirez avoir plus informations sur les banques en ligne du marché, il pourrait être opportun de vous orienter vers des guides d’achat consacrés spécifiquement à ce sujet, afin par exemple d’avoir des avis BforBank ou des avis eLCL, ce qui vous permettra peut-être de changer votre regard sur tel ou tel établissement bancaire et donc au final de faire un meilleur choix. N’hésitez pas non plus à en consulter plusieurs, histoire d’avoir plusieurs sons de cloche.

Google voudrait se relancer dans les assurances

La décision de Google avait été unanime : la firme avait décidé il y a maintenant 8 mois de fermer les activités de son service de comparaison : Google Compare. Ce service était en effet dédié à la possibilité de comparer les assurances voyage, les assurances voitures… Cependant, la direction a laissé entendre qu’elle pourrait bien finalement changer son fusil d’épaule et le nouveau laboratoire Google pourrait bien avoir lieu en France. C’est notamment auprès des assurances que Google voudrait se positionner. En effet, la société serait en ce moment même à la recherche d’un partenaire pour l’accompagner dans la réalisation d’un service spécialisé sur le sujet.

Un marché rentable

Actuellement, le secteur de l’assurance en ligne n’a jamais été aussi performant, que ce soit l’assurance maladie ou le comparateur assurance vie. Pour preuve, les récents bilans des semestres des banques ont démontré que les activités de crédit et d’assurance étaient ce qui permettait de maintenir le niveau de rentabilité des grandes banques françaises, touchées par la baisse des taux d’intérêt. On en sait encore peu sur ce que prépare actuellement Google, mais il y a fort à parier que le géant a tiré les leçons de son échec et qu’il va revenir sur le devant de la scène avec un service qui sera sûrement très intéressant mais aussi très gênant pour ses concurrents. Car avec la puissance technologique et financière dont dispose Google, on peut s’attendre à ce que l’entreprise ne tienne pas le rôle de figurant sur ce marché…

L’avenir boursier de Poxel en danger

L’une des valeurs les plus en difficulté ces temps-ci à la bourse de Paris est incontestablement la valeur Poxel. En effet, c’est à partir du mois de mars que l’entreprise a commencé une véritable descente aux enfers. Pour preuve, le 2 mars elle cotait 16€ le titre et est aujourd’hui à 7,08€ l’action. Aussi, les vendeurs à découver qui aiment trader en ligne ont dû s’en donner à cœur joie même si, en réalité, les causes qui justifient cette baisse sont à trouver dans les fondamentaux de l’entreprise. Et malheureusement, les derniers résultats de Poxel ne vont pas l’aider à redresser la barre, loin de là. En effet, ce sont encore de nouveaux résultats très négatifs qu’ont dû annoncer les dirigeants du groupe : – 12,4 millions d’euros de pertes – baisse du chiffre d’affaires de 5%.

La situation est d’autant plus critique que même avec les différentes aides dont l’entreprise profite (crédits d’impôt recherche…), cela n’est pas suffisant pour lui permettre de se redresser. La trésorerie de la firme, tout comme son niveau de capitalisation boursière, est donc en train de fondre comme neige au soleil, et il n’y a malheureusement rien qui semble pouvoir arrêter ce phénomène. Pour autant, si vous avez le statut d’investisseur expérimenté, vous pouvez tenter des opérations de spéculation à la baisse sur un horizon de long terme car les cabinets d’analyses sont assez pessimistes quant à l’avenir boursier de Poxel. Devenir trader en investissant sur cette action est donc une démarche que nous vous déconseillons pour investir en bourse.